Actualité

Retour à toutes les actualites


Jeudi 27 Février 2014

 

 

Le bal des prétendants !
A J–1, l’heure est aux derniers réglages pour l’élite française du tennis de table. La 84ème édition des championnats de France frappera ses trois coups ce vendredi 28 février, pour trois longues journées de compétition, au Vendéspace de Mouilleron-le-Captif (85). Un rendez-vous national qui s’annonce comme l’un des plus relevés, indécis et spectaculaires de ces dernières années, avec pas moins de neuf joueurs et joueuses déjà titrés (6 hommes, 3 femmes) !

BandeAnnonce_Championnats de France 2014 par FFTT
Messieurs
Au dernier classement mondial masculin établi par l’ITTF, pas moins de cinq Français figuraient dans le top 100 mondial : Adrien Mattenet (N°54), Simon Gauzy (n°64), Emmanuel Lebesson (n°79), Abdel-Kader Salifou (n°91) et Damien Eloi (n°99). Parmi eux, trois ont déjà connu le privilège de décrocher le titre de champion de France : Damien Eloi en 2004, Emmanuel Lebesson en 2009, Simon Gauzy l’an passé. Les deux autres, Adrien Mattenet et Abdel-Kader Salifou, en rêvent et ne s’en cachent pas.
Avec une telle densité, oser un pronostic s’avère une gageure. Contentons-nous de quelques indices sur la forme des uns et les prétentions des autres :
  • Simon Gauzy, 19 ans, a débuté l’année en s’imposant à la finale du World Tour à Dubaï, dans le tournoi réservé aux joueurs âgés de moins de 21 ans. Il a gagné 16 places au classement mondial ITTF entre janvier et février 2014.Il est le champion de France en titre.
  • Adrien Mattenet, numéro 1 Français au classement mondial ITTF, sera au rendez-vous pour tenter de décrocher un premier titre.
  • Abdel-Kader Salifou, seul Français qualifié dans le tableau senior de la finale du World Tour 2014, y a atteint les quarts-de-finale. Son classement actuel (n°91) est le plus élevé de sa carrière. L'an dernier, il était finaliste des championnats de France à Agen.
  • Emmanuel Lebesson, le 3ème Français au classement mondial ITTF, vient de faire le plein de confiance en atteignant, dimanche 23 février, la finale du double à l’Open du Qatar, associé à Tristan Flore.
  • Tristan Flore a remporté, la semaine passée, l’Open du Qatar à Doha dans la catégorie moins de 21 ans. Champion de France à l'âge de 17 ans (2012), il est de retour après une année marquée par les blessures.

Les championnats de France constituent la dernière étape de la « Race », la course aux points lancée par la FFTT pour la sélection des cinq pongistes appelés à disputer les championnats du monde par équipes à Tokyo, du 28 avril au 5 mai 2014. Pour consulter le classement de cette « Race » avant les championnats de France, CLIQUEZ ICI

Dames
Chez les femmes, la situation semble plus limpide.
Li Xue, la tenante du titre, endossera sans peine la tenue de favorite. Déjà trois fois sacrée (2009, 2010 et 2013), elle possède une marge réelle sur ses suivantes, forte d’un classement mondial (n°40) qui s’avère le meilleur du tennis de table français, hommes et femmes confondus. A Doha, elle a atteint les quarts-de-finale de l’Open du Qatar après avoir écarté de sa route la Roumaine Elizabeta Samara, classée au 27ème rang mondial.
La médaillée de bronze européenne en 2012 devra toutefois garder un œil sur la nouvelle génération, représentée au Vendéspace par Marie Migot, Laura Gasnier, Laura Pfefer ou encore Audrey Zarif, qui vient de décrocher son billet pour les Jeux olympiques de la Jeunesse 2014 à Nankin, en Chine. Autre prétendante au titre : l’expérimentée Carole Grundisch, suivante immédiate de Li Xue sur la liste des engagées, titrée en 2005, 2006, 2007 et 2011.
Diffusion
A évènement exceptionnel, couverture exceptionnelle. Le rendez-vous national profitera, en plus du prestige et du confort du Vendéspace (21 000 m2, 3 à 5000 spectateurs), d’un traitement médiatique encore jamais proposé aux championnats de France. Sur Internet, les trois journées de compétition seront diffusées sur Dailymotion et Bwin.fr. Elles feront également l’objet d’un live scoring sur le site officiel de la FFTT (www.fftt.com). La journée du dimanche 2 mars bénéficiera d’une couverture télévisée, sur Sport + et TV Vendée. La première de ces deux chaînes retransmettra les demi-finales des simples messieurs et dames, puis la finale du simple messieurs. La seconde y ajoutera les finales du simple dames, double messieurs et double dames.
Déclarations
Simon Gauzy (champion de France en titre) : « Mon objectif est bien évidemment de conserver mon titre mais le fait d’avoir gagné l'année dernière m'enlève de la pression. Sur les derniers mois on peut croire que je suis favori mais beaucoup de joueurs peuvent prétendre à la même ambition que moi. Ce sera très dur. »


Thomas Le Breton (demi-finaliste en 2013) : « La préparation n’a pas été idéale puisque je souffre d’une douleur au psoas mais j’espère atteindre les quarts de finale en simple. Une fois en quarts de finale, il ne reste qu’un match à gagner pour la médaille, tout est possible. J’aurai également une belle carte à jouer pour une médaille avec Victorien le Guen en double. On est complémentaires, on peut embêter pas mal de paires, même les meilleurs. »

Li Xue (Championne de France en titre) : « Ces championnats de France auront une saveur particulière car ils se jouent près de ma région de cœur (Li Xue a passé 5 ans à Niort). J’y ai toute ma famille française. Je suis malade ou blessée depuis Novembre. Au Qatar, j’ai enfin pu me rassurer sur mon niveau de jeu (elle atteint les ¼ de finale du l’ITTD Super Series). Je veux gagner !


Can Akkuzu (qualifié pour les JO de la Jeunesse) : « Je vais aux championnats de France sans aucune pression, pour accumuler de l’expérience. L’objectif pour moi sera de sortir des poules pour commencer et pourquoi pas faire une belle perf’ contre une tête de série au premier tour. »

Abdel-Kader Salifou (finaliste de l’édition 2013) : « Évidemment après avoir perdu en finale l’année dernière, je n’ai qu’une envie c’est de franchir la dernière marche et devenir champion de France. Je ne suis pas le seul à avoir cet objectif, je pense que ca va être une belle bagarre mais ça tombe assez bien, j’adore ça. J’ai hâte d’y être ! »


Carole Grundisch (quadruple championne de France en simple) : « Mon objectif est de gagner. J’arrive avec l'esprit reposé, ça m’a fait vraiment du bien de partir un mois au Japon, déjà pour « digérer » le décès de Valeria Borza. J'ai appris tellement de choses sur moi et le ping pendant ce mois, j'ai découvert une culture et des gens formidables. J’aborde les championnats de France sereinement. J'ai envie de gagner surtout pour Vali, qui devait me coacher cette année. Je veux gagner pour elle, qu’elle soit fière de moi. »

Enzo Angles  (champion d’Europe Juniors) « J’espère ramener une médaille des championnats de France. Je vise peut-être un peu haut mais c’est un objectif qui ne me semble pas injouable, même si évidemment ce sera très difficile. Malgré la fatigue accumulée, j’ai réalisé une bonne préparation. »
A lire également
Des championnats de France interactifs
30 heures de direct !
 

Gauzy, Salifou, Migot et Gasquez pour les Wild-Cards

Vendée, terre de ping
Ouverture de la billetterie